La victime du pervers narcissique met en général du temps à réaliser la complexité et lagravité du piège dans laquelle elle se trouve. Ce piège tend à se refermer en douceur, comme un boa constrictor qui vient posément étrangler sa proie.

Lorsqu'elle se rend compte de cette emprise, les anneaux sont déjà là, bien enroulés autour d'elle. Leur pression se fait plus violente dès que la victime commence à se débattre.

Une pression qui peut se faire par saccade, avec des moments d'apparents apaisement. La victime va bien souvent s'endormir, comme privée d'oxygène, et lorsque la tension se fera trop grande, elle n'aura plus la force ni l'énergie nécessaire pour s'en sortir!

C'est pour cela que je dis que le Pervers Narcissique est vecteur d'une maladie mortelle pour l'autre ! Mon expérience personnelle m'a permise de comprendre de l'intérieur la complexité de ce drame. Au travers de ma vision de « victime » et de psychothérapeute en même temps, j'ai pu, non seulement commencer à comprendre, mais aussi à percevoir quelles seraient les aides, soutiens, techniques qui peuvent réellement aider à reprendre sa propre vie en main.

Et c'est au fur et à mesure de ma propre libération, que j'ai commencé à définir une approche pragmatique permettant de sauver ce qui peut l'être dans un premier temps, et ensuite se reconstruire. J'ai la chance d'avoir appris de nombreuses techniques d'accompagnement au mieux être et également d'accompagnement vers un objectif.Elles ont pour la plupart leur place dans ce travail vital.

Il est important de se rendre compte du conditionnement profond que subit la victime. Un conditionnement dont elle n'est pas toujours consciente. Il se fait par ces « messages contradictoires » entre autre qui font évoluer la victime dans des hauts et des bas émotionnels jusqu'à épuisement et dissolution complète. Le Pervers Narcissique va osciller entre menaces, chantages, violences et demande de pardon, déclaration amoureuse, tendresse infinie.

L'évolution peut se faire lentement, sournoisement sans que la victime puisse mettre de mots sur ce qu'elle ressent. Elle va jusqu'à se conditionner inconsciemment pour ne percevoir que le bon du Pervers Narcissique et tente d'occulter immédiatement le mal, pour moins souffrir.

On entre dans une résilience morbide. La victime se trouve devant un personnage qui est incapable de se remettre en question, pourtant, elle va tenter encore et encore de lui faire prendre conscience de ses agissements....

Elle se berce dans l'illusion que quelque chose peut changer afin de ne pas se trouver devant la seule réalité: il faut fuir ! Le Pervers Narcissique jouera facilement de ceci en renversant les rôles et en accusant la victimes des faits même qu'il pose constamment.

Quitter le Pervers Narcissique, est quelque chose de terriblement difficile. Les sentiments contradictoires se mêlent. Il y a la peur, bien sur, mais aussi un amour inconditionnel. Une sensation que la vie ne peut se poursuivre sans lui! La victime se sent bien souvent incapable même de vivre sans lui!

De plus, la plupart du temps, la victime se retrouve totalement seule, car le Pervers Narcissique l'aura isolée du reste du monde pour mieux la manipuler à sa guise. Un sentiment de honte peut aussi empêcher la victime de demander de l'aide.

Après tout, qui peut comprendre que l'on ne puisse pas quitter celui qui nous tue ? C'est lorsque la victime trouve suffisamment de lucidité qu'elle devient « dangereuse ». Dès lors, la mise à mort semble irréversible. L'objet du problème n'existant plus, le problème n'existe pas.

Lutter contre ce Fou est malheureusement pratiquement impossible car jamais la victime ne pourra exceller dans l'art de la manipulation, de la dissimulation, du mensonge, des procédures, de la manipulation. Bien souvent terrorisée, la victime sera contrainte de laisser le prédateur agir à sa guise.

Celui-ci est capable de continuer à détruire sa victime alors même qu'elle se trouve déjà à terre. Rien ne semble pouvoir l'arrêter et il trouvera des appuis complaisant dans ceux qui l'entourent et à qui il passera un message complètement faux, mais suffisamment convainquant. Même la justice ne semble pas pouvoir à l'heure actuelle, définir le Pervers Narcissique et donc le contrer.

Il n'est donc pas rare de voir ces Fou continuer de vivre en toute quiétude, laissant derrière eux, le cadavre de ceux ou celles qui lui ont donné leur âme. Lorsque la victime a pu survivre à ce massacre, qu'elle a la force de regarder son chemin, elle se rendra souvent compte de tous les signes annonciateurs qu'elle a parfois vu mais dont elle a choisi de ne pas tenir compte.

Elle remarquera aussi que le Pervers Narcissique avait dès le début de la « relation », fait des « dossiers » dans son esprit, et parfois plus concrètement, afin de pouvoir les utiliser en cas de besoin.... Leur mode de fonctionnement est totalement calculateur et de la manière la plus sombre qui soit. C'est un sombre stratège de la pire espèce. Un traitre pour qui tous les coups sont permis.

Un sombre personnage qui continuera de détruire sa victime alors qu'elle est à terre en continuant de la détruire psychiquement, en la mettant parfois dans l'incapacité de se défendre par la ruine financière, en la laissant dans l'incompréhension sociale et donc totalement seule face à sa perte.

Geneviève Schmit

Lien vers mon blog à propos de la perversion narcissique:  http://manipulateurs.wordpress.com
Site Portail sur la violence psychologique et les manipulateurs pervers:  http://pervers-narcissiques.fr