Un anniversaire, celui de mon homme, un anniversaire que l’on fête en famille à quatre, puisque Carla est avec nous ce soir……Elle est toute contente de faire LE cadeau …

Un magnifique album photo qui égrène sa vie à elle, de sa naissance au jour du départ de son papa….. un album que l'on sent religieusement préparé par l'autre, un message qui m'est destiné à n'en pas douter. Lui ne se méprend pas non plus sur le message, il le comprend comme moi...........

Des photos qui racontent ses premiers jours avec lui, les bébés nageurs, le poney, la plage, les fêtes diverses….  noël et ses cadeaux, Carnaval,  et son défilé,les déguisements, les bisous, ……

Déjà je  prends sur moi pour ne pas m’assombrir….mais comment le pourrais-je ???....

Toutes ces choses qu’il n’a jamais faites avec Léna….la seule de ses enfants qu’il n’ait pas voulu emmener aux bébés nageurs….Il n’a jamais été à la plage avec elle, n’a jamais été à un défilé de carnaval, tout cela salit la voiture, les fêtes foraines, il n’avait pas le temps, il avait trop de travail etc….. Toutes ces choses que nous avons faites avec les "autres", parrain, marraine, tata, tonton, toujours sans lui, pendant qu'il les faisaient avec Carla !!....j'ai envie de hurler ma peine, ma rage, ma colère, mais je n'en fais rien.....

Et les sourires qu’il a sur les photos …il est heureux….heureux d’avoir sa fille dans les bras, heureux de lui faire des grimaces…..heureux !!! il n’a jamais été heureux d’avoir Léna…..sur toutes nos photos il est sombre, distant…..Toutes ces photos, disent aussi à quel point il a pu mentir, cacher, taire…..M’oublier……….

Toutes ces photos remettent en cause la véracité de ses sentiments pour moi, je n’arrive toujours pas à comprendre comment on peut ne plus aimer,  puis aimer à nouveau….

Ne serait-ce pas, pour lui,  juste choisir entre deux femmes ??, que finalement il n’aime pas plus que ça…..mais ce sont les deux seules disponibles au moment du choix ???...

C'est aussi à nouveau comprendre qu'il me mentait encore en ce début d'année, quand il disait souhaiter rester avec moi et qu'il me disait ne plus rien  vivre avec l'autre, ne rester que pour sa fille, ne pas savoir comment partir de chez elle sans m'en parler....Toutes ces photos disent à quel point il m'a toujours menti, toutes ces photos me rappellent à quel point, je ne peux rien lui croire. Que puis-je encore croire, de tout ce qu'il m'a dit ??...à quoi dois-je me raccrocher, à quels mots, à quels gestes de lui ???

J’ai le cœur en miettes, mais je tâche de faire bonne figure, pour ne pas gâcher son anniversaire.

Et puis, c’est l’anniversaire chez ses parents, et là c’est le pompon…..je n’en peux plus, je craque……

J'emmène les filles après le déjeuner au jardin d’enfants pour qu’elles se défoulent….J’y vais seule, ni lui, ni la grand’mère ne se proposent pour m’accompagner…..Déjà, j’ai du mal à accepter que je sois désignée d’office pour m’occuper de SA fille…..Et je comprends à mon retour, que l’Autre à été dans la conversation !!..L’ambiance est lourde quand je reviens avec les enfants, je sens que je suis remontée trop tôt, trop vite……Et la colère me monte à la tête…..

Elle, cette autre, faut-il donc qu’elle soit omniprésente ???...tous les jours ???..Elle l’est déjà dans ma tête, elle l’est déjà parce que Carla est là…..Elle l’est parce que jamais je ne pourrais l’oublier, mais j’ai du mal à me dire, à accepter qu’il faut que l’on parle d’elle, même les jours de fêtes familiales….J’ai du mal à admettre aussi, que je sois évincée pour qu’ils puissent eux, mieux parler de l'autre, tranquillement comme avant, en fait.

Je n’arrive pas à accepter que je sois écartée, comme si l'autre était encore un secret ou pire une menace…..

Ce qu’elle n’est plus, puisque l'autre, trop gentille,  m’a téléphoné pour me le dire !!!...Ce fut une dure semaine, d’abord le lundi elle m’appelle, mielleuse, fieleuse, poufiasse comme toujours, pour me mettre en garde sur les sentiments que Bernard pourrait encore avoir à son égard si elle n’avait pas la délicatesse de se mettre en retrait pour ne plus me faire de peine (comme c'est gentil à elle de penser à moi, elle qui ne tenait pas compte de moi durant sept ans de trahison), conversation de vingt minutes, stérile, stupide……mais qui fait, petit à petit, son chemin dans mon esprit, même si je me raisonne du mieux que je peux….

Elle est à bout d'arguments, la pauvre, et utilise ses dernières flèches à quelques jours de notre mariage. Mais si elle savait, la pauvre, tout ce qu'il a pu dire d'elle, si elle savait que même si nous nous quittions aujourd'hui, jamais il ne voudrait revivre avec elle.....ce sont ses mots à lui, dont je lui fais grâce à l'autre, moi, car je ne souhaite plus parler de leur vie à eux, seule NOTRE vie à lui et moi m'intéresse aujourd'hui et je voudrais que chacun le sache pour ne plus me parler de l'autre autrement que comme la mère de Carla.

Le mardi c’est l’anniversaire avec l’arrivée des photos de sa vie à elle « avant », de sa vie avec lui ….

ouf....on a soufflé le jeudi, en passant une journée en douceur rien que tous les deux...heureusement qu'il y a eu ça......

Et le dimanche, la revoilà encore….Encore et toujours…….

A quelques jours de notre mariage, j’avoue ne plus savoir que penser, que dire, que souhaiter………..je suis un peu perdue…..

Du temps ??...on me disait « laisse le temps faire les choses »….oui, mais ………combien de temps encore ????....le 8 janvier cela fera UN AN !!! un an que j’ai découvert cette autre et tous ses mensonges à lui……Et depuis, chaque jour, chaque semaine, chaque mois, je pense que cela va aller de mieux en mieux, qu’elle finira par être oubliée (le plus possible) par mon cerveau laminé, mais il en arrive toujours……le temps ne fait pas son effet, le temps me ronge, me mine, me transporte……….

Oui, bien sur, cela va mieux, avec Carla, dans ma tête, je pense que maintenant c’est distinct……Carla n’est plus celle sur qui je reporte mes rancoeurs…….même si je ne suis pas prête à l’aimer…Du reste, je ne sais pas si je serais prête un jour…..De plus je sens bien que toute sa famille m’observe, me surveille, chaque parole que j’adresse à Carla est pesée…..voir rapportée….Dans leurs yeux, dans leurs têtes, il me faut l’aimer…..et cette pression pour m’obliger à l’aimer, je ne l’accepte pas non plus……Même si cette pression est silencieuse, je la ressens, elle m’indigne….

Ma belle-mère qui joue un jeu bizarre et dangereux, qui fait la mamie exemplaire quand son fils entend nos conversations et qui me distille de petites phrases stupides, dès que nous ne sommes que toutes les deux….. »Oh mais elle vient bien souvent, c’est pas trop ??... »…. « Oh, mais elle n’est pas facile, elle doit te donner bien du travail »….tous ces mots et bien d’autres, qu’elle me dit à moi, comme si elle attendait que je dise, moi, ce qui pourrait être répété ensuite, comme preuve de non amour…….. Je ne veux plus rester seule avec sa mère, je redoute les conversations, je fuis sa présence, je n'ai plus rien à lui dire depuis tous ces mensonges, depuis qu'elle a trahi la confiance que j'avais en elle.

Je leur en veux de poursuivre leurs cachotteries, comme s'ils s'y complaisaient tous, comme s'ils avaient des regrets sur la vie d'Avant, ce "avant" qui a pris tout son sens pour moi depuis, le 7 janvier 2007…..Je lui en veux à lui, d’avoir parlé d’elle alors que j’étais absente……lui qui me dit n’avoir pas besoin de se justifier auprès de ses parents, n'avoir rien à leur expliquer, le voilà à parler de l’autre, de son comportement avec eux….Quand avec moi, il a du mal à le faire………….je vais mal…. je ne sais plus ce que je souhaite, je ne sais plus qui ils sont ............J'en arrive à me demander si je fais bien de souhaiter encore, vivre cela.............