Ce soir, nous y sommes....après six longs mois d'attente, C...l'autre fille de B. mon homme ...est là !!....

Dès son arrivée, tous les sentiments se mèlent, se bousculent dans ma tête et mon coeur,....je voudrais l'accueillir à bras ouverts, mais je n'y parviens pas...des larmes se précipitent au bord de mes cils, des larmes de tristesse, elle est là....cette enfant qui n'aurait jamais du naître, elle est là l'enfant de l'autre, elle est là .....des larmes de ce chagrin qui m'a ravagée depuis le début de l'année, des larmes que j'essaye de cacher tant bien que mal, avec des mots de bienvenue classique....Pour détourner cette peine qui m'inonde, j'appelle L. notre fille qui attendait si impatiemment sa soeur.....Elle, bien sûr est ravie, elle attendait ce moment depuis si longtemps déjà et avait déjà rencontrée sa soeur dans d'autres lieux. Elle voulait impatiemment que C. sa soeur, vienne dormir dans notre maison.....

Elles se précipitent toutes deux, dans la piscine pour mêler leurs jeux....je les regarde de loin, je les observe...je détaille ce grand corps dans lequel, tout ce que je ne reconnais pas, tout ce qui n'est pas de son papa B. est forcément de l'autre...Cette autre femme qu'il aura croisé, aimé jusqu'à lui faire cette enfant....Je n'aime pas tout ce que je découvre de l'autre...

Je n'aime pas la voix de cette enfant, cette voix si semblable à celle de sa mère, cette voix que je disais "poissonnière" quand l'autre m'appelait, quand elle me lisait les lettres de B...quand elle me parlait de lui....cette voix, c'est celle de sa fille....qui parle haut, qui parle fort, qui m'agresse du matin au soir à chaque fois qu'elle parle...., elle ne parle pas, elle crie...

Je prends sur moi...Encore......pour que tout se déroule le mieux possible...je sais que pour B. rien n'est facile ce soir...Il est tendu...ce qui le rend énervé...certainement inquiet de ne montrer à ses deux filles aucune préférence pour l'une ou pour l'autre....Tendu à l'idée que les choses puissent mal se passer, aussi je fais de mon mieux.....je tempère l'une et l'autre....

Quelle attitude choisir face à cette autre enfant ??..tout laisser faire, tout laisser dire ?? ou de suite mettre mes marques....je finis par trancher assez rapidement pour ne pas aller contre moi et mon caractère...je décide de me comporter avec elle comme je le fais avec les autres et avec la nôtre....Quand j'ai quelque chose à dire, je le dis.....et il y a de quoi faire !!...

Elle, cette enfant de l'autre, il y a tant de choses qui me semblent étranges...son langage...en premier lieu, les grossièretés qu'elle prononce, qu'elle jette agressivement aux autres enfants quand elle n'obtient pas ce qu'elle veut...Son école privée ne lui enseignerait-elle pas les bonnes manières..?? ..sans compter sa mère ...que je tiens un peu en dehors de ça, car après tout ce que sa mère m'aura dit au téléphone, ses propos quelquefois crus...ce langage ne devrait finalement pas me surprendre...Pourtant il m'interpelle...

Les coups qu'elle distribue aussi, les bousculades, les griffures volontaires, les caprices d'enfant gatée....habituée à obtenir tout ce qu'elle désire, et qui sait déjà manipuler les personnes pour arriver à ses fins....Tout cela me gène !!...me gène pour moi, mais aussi pour L. à qui j'essaye toujours d'inculquer le partage et l'attention des autres, la justesse....la politesse....Je ne suis pas certaine d'y parvenir, mais quand je les observe l'une et l'autre, je suis fière de voir que mon p'tit bouchon temporise beaucoup, qu'elle prête facilement, adhère aussi aux demandes pour ne pas déclencher un conflit. Je la trouve plus "mature", même quand elle finit par refuser quand elle comprend qu'elle est manipulée par sa soeur. Nous l'avions bien sûr préparée, la p'tite chouchoune, au fait que cette maison était aussi celle de C., que SA chambre était devenue LEUR chambre, mais tout de même, elle a prêté naturellement et facilement ses jeux, ses jouets, ses affaires sans rechigner, quand sa soeur, elle au contraire s'appropriait du tout comme si tout cela était normal, refusant même de les rendre en les nommant ensuite les siens !!...Tout ce qui est là, est à C....et quelquefois je comprends que notre fille L. soit en colère.

Le manque d'autonomie de C.....elle qui va avoir six ans, qui se calque encore sur un enfant de trois ans, et c'est assez déstabilisant de voir ce corps qu'elle a d'une enfant plus agée, elle à qu'il l'on donnerait facilement sept ans, se laisser habiller, coiffer, doucher........Ses cris lorsque L. arrive à faire mieux qu'elle, et à nouveau ses griffures, bousculades, caprices pour parvenir à finir une activité la première, même lorsqu'elle ne l'a pas mérité....

Elle n'est bien évidemment pas que cela, ...elle a une facilité d'adaptation forte, s'adaptant rapidement à toutes les situations, à toutes les nouvelles personnes.....Elle a d'ailleurs compris rapidement que je serais celle qui ne marchera pas dans ses "s'il te plait"...Ceux qu'elle prononcent toutes les cinq minutes pour obtenir ce que l'on vient de lui refuser....et qu'à grandes demandes polies elle compte bien, que l'on change d'avis, comme elle a l'habitude qu'on le fasse.

Je fais tout ce que je peux pour être juste, le plus juste possible, essayant d'expliquer mes positions comme je le fais avec L. ....je vois qu'elle m'écoute, mais elle n'a pas l'habitude qu'on la contrecarre....ce qu'elle veut, elle l'obtient....c'est écrit sur son long visage volontaire....

Elle cherche aussi facilement le contact, venant se lover contre moi pour obtenir un réconfort quand elle a un chagrin, ou quand son papa vient de la gronder....Je la console, je la caline, mais il faut aussi que je tienne compte de L. qui n'aime pas quand sa soeur vient se coller à moi....Je ne sais pas comment lui faire comprendre que sa soeur peut se mettre ainsi contre moi....comment lui expliquer cela...?...

Elle est aussi souriante, attachante, caline, boudeuse....

A coté de tout cela, l'une et l'autre sont aussi enclines à venir rapidement consoler le chagrin de l'autre, à venir voir ce qui ne va pas...l'une et l'autre aime à jouer ensemble, leurs querelles seraient les mêmes avec une "vraie" soeur ou une petite copine, l'une et l'autre sont attirées par les animaux, l'une et l'autre sont coquettes.

Ce soir, je suis saoulée, de tous leurs cris, jérémiades,  bruits.... colères brêves mais intenses. Saoûlée d'avoir du gérer mes émotions et les leurs....Lasse.......et aussi déçue....

Lui, B. aura pu aller se calmer ou se cacher de leurs jérémiades en se réfugiant dans son bureau ...dans son travail...moi je n'ai pas pu me soustraire à tout cela, durant ces trois jours...C'est peut-être pour cela que mon analyse est si dure ce soir.....parce que je n'ai aucun grief contre cette petite fille, qui est la fille de mon homme et la demie soeur de ma fille....je ne dis pas que je l'aime, mais je ne pourrais pas dire que je ne l'aime pas...je suis juste fatiguée et saoulée,

Je repense aussi à mes difficiles début avec le grand fils L. ...et quand je vois le degré d'attachement que j'ai aujourd'hui pour lui, il est si important....je me dis qu'alors tout reste possible encore....

......au final, je suis bien contente de cette première visite.....qui aura permis à chacun de trouver quelques marques....je sais que je suis capable de gérer cette autre enfant.....comme je le pressentais déjà avant....j'attendais plus de rires...ils viendront plus tard, une autre fois....